Pourquoi Ingrid de Betancourt n'est toujours pas libre.

Publié le par aymeric

Tout le monde en parle,  Ingrid de Betancourt, mais sait on vraiment pourquoi elle survit en captivité depuis maintenant plus de 6 ans? Le contexte de l'époque qui est toujours actuel est assez complexe alors je vais vous le transposer de façon grossière à la France. Alvaro Uribe Vélez président de la république colombienne depuis maintenant presque 6 ans (je vous le fait très rapide) on peut dire vite fait qu'il est avocat, supposé ami intime d'Escobar et que son père a été tué par les FARC. Pour le transposer à la France on l'appellera Nicolas Sarkozy.
Ingrid de Betancourt, femme politique franco-colombienne, se présente aux élections présidentielles en Colombie en 2002. C'était donc en 2002 la rivale direct d'Uribe Vélez, elle étant plutôt à gauche(socialo-écolo) et lui clairement à droite(libéral). Pour la transposer à la France on l'appellera Ségolène Royal.
Manuel Marulanda Vélez chef historique des FARC (Forces Armées Révolutionnaires de Colombie). Les FARC se définissent comme un groupe marxiste-léniniste. Ils affirment représenter les pauvres du monde rural contre les classes riches de la Colombie et s'opposent à l'influence des États-Unis en Colombie. Vous l'aurez compris pour transposer à la France on l'appellera José Bové.
Alors maintenant que le décor est planté, attention ça va allé très vite. Nous sommes en 2007 en pleine campagne présidentielle, alors que la campagne bat son plein José Bové et ses acolytes de la confédération paysanne décident de prendre les armes & le maquis corse. Notre chère Ségolène en meeting à Bastia décide de les rencontrer bien que tout son entourage ai tenté de lui en dissuader car les maquisards sont dangereusements armées. Badabim badamoum, elle est fait prisonnière par la branche armée de la confédération paysanne. Voilà son futur-ex concubin soulagé, il n'aura pas à lui annoncer la terrible nouvelle qu'il la quitte pour Valerie Trierweiler. Le président de la république encore en place, Jacques Chirac, pense que la situation va se décanter assez rapidement sans qu'il ait besoin d'intervenir. Pourtant deux mois plus tard Nicolas Sarkozy est élu président de la république sans difficulté puisque sans adversaire, la belle Ségolène est toujours séquestrée dans le maquis. C'est simple José Bové a des revendications, libérer les faucheurs d'ogm emprisonnés à la santé. Le président de la république s'y oppose dans un premier temps. Prêt à relâcher quelques prisonniers, la CIA fait tout pour l'empêcher, argumentant qu'après 14 ans de socialisme et 12 ans de gaullisme, la France avait besoin de libéralisme sans pour autant se faire embêter par l'opposition, cette dernière étant séquestrée...

Blague à part hormis le fait que Ingrid de Betancourt est en train de mourir (il n'est jamais bon d'avoir un cadavre sous les bras) pourquoi Alvaro Uribe Vélez entretiendrait il des bonnes relations avec les FARC de façon que les prisonniers soient libérés?

Aussi cette semi-fiction est destinée à éclairer les personnes qui ont du mal à cerner tous les enjeux de cette captivité & en aucun cas d'accabler une personnalité politique française.


Publié dans Télégramme satirique

Commenter cet article

Material Girl 10/03/2008 11:46

C'est sur qu'avec de tel post, la fashion parait un brin légère.... Allez promis, je vais tenter de refaire un peu plus de musique, mais ça prend du temps que je n'ai pas bcp, sorry....

aymeric 10/03/2008 12:30

Légère non, il y a de la place pour tout et pour tout le monde dans la blogosphère tout les sujets sont légitimes. Si t'as pas le temps pour la musique c'est pas grave, mais c'est vrai que j'aimais bien t'as des goûts biens sympas.

Anthony 07/03/2008 13:26

Très habile!

aymeric 08/03/2008 11:01

Oui bof peut mieux faire!